Traversées

Nestor se réveille un matin dans une chambre d'hôtel, amnésique. Avec lui, une valise contenant une urne de cendres.
Il s'élance dans les rues d'une ville qu'il ne reconnaît pas. Arrivé au port, la mémoire lui revient. Il est venu la veille à Marseille pour les obsèques de sa grand-mère Mamie-Louise. Il s'apprête à jeter ses cendres dans l'eau du port, mais Nadia, la réceptionniste de l'hôtel, l'en empêche. Mamie-Louise avait demandé à Nestor de ramener ses cendres en Algérie dans son village natal.
Texte, mise en scène et jeu : Anne-Cécile Richard et Antoine Malfettes

Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication.
Nom
Message
Pays
Ville

Email

Site web

Message